Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 00:00

LA PRINCESSE ET SON MERCENAIRE de Shari ANTON
Titre V.O : Twilight Magic
Ed J'ai Lu
Pages : 282
Trad (anglais): Florence Bertrand
Format poche
Coll : Aventures et Passions
Genre : euh...Harlequinade quoi !

Après deux Harlequins et un Aventures et Passions de lu, j'ai opté pour un autre Aventures et Passions histoire de faire symétrie. Et donc, j'ai lu La princesse et son mercenaire traduction encore une fois tout à fait correcte de Twilight magic en anglais. En cours de route, j'ai appris que c'est là encore un tome 2 pusqu'il est question d'une série sur les trois soeurs De Leon et que ce récit s'intéresse à la deuxième soeur Emma mais ce n'est pas vraiment une gêne. Vous apprécierez également le côté kitschissime de la couverture qui montre également qu'on peut être bel homme et être très mal habillé.

Revenons à l'histoire. Qu'est ce qu'elle raconte de beau.

 L'histoire se passe en 1145 et débute à la cour du roi Etienne alors en conflit avec l'Emperesse Mathilde pour le trône d'Angleterre (oui elle est appelée emperesse dans le bouquin, ça fait plus classe quoi), la jeune Emma De Leon, pupille du roi, descendante par sa mère une princesse galloise de la glorieuse lignée d'Arthur (j'ignorais qu'il avait eu une descendance, croyais que son seul fils était mort sans enfant moi, comme quoi je me trompais apparemment) tente de survivre face au mépris de la cour à son égard en raison du positionnement de feu son père en faveur de l'emperesse Mathilde (me lasserait jamais de ce mot, j'adore c'est tout de suite une ambiance médiévale à souhait). Inquiète pour sa jeune soeur Nicole enfermée dans un couvent sur ordre du roi, elle tente en vain de l'approcher pour lui demander de l'en faire sortir.
Alors qu'elle parvient à entrer dans la salle du trône un jour d'audience, elle est témoin de l'accusation de meurtre dont fait l'objet Darian de Bruges, un mercenaire flamand bras droit du capitaine Guillaume d'Ypres (tiens celui là je le connais, il est aussi dans la série de Roberta Gellis) et surprise, elle le reconnait pour celui qui sera son amant.  
Car oui Emma a un secret. Depuis toute petite elle a des visions qui lui causent de violentes migraines et elle l'a donc déjà vu au cours d'une prédiction. Du coup, toute rougissante, notre héroïne affirme devant le roi et la cour que Darian est innocent car il a passé la nuit avec elle(techniquement parlant, ça s'appelle un faux témoignage et c'est très vilain de faire ça) Qu'à cela ne tienne, en moins de deux, ces deux là sont mariés et exilés loin de Londres...

C'est au cours de cette lecture que je me suis un peu inquiétée quand même. Etais je en train de virer guimauve à ce point pour autant apprécier l'histoire. Bon c'est clair on n'échappe pas aux descriptions des personnages très stéréotypées genre

Lui : Large d'épaules, les hanches minces, grand et élancé, il était solidement campé sur ses jambes, les bras croisés sur sa poitrine dans une posture de défi qui lui allait divinement bien. ...Elle connaissait par coeur les contours de son torse nu-ses muscles tendus parfaitement dessinés. Ses avants bras étaient légèrement hâlés par le soleil. Sous la dernière de ses côtes gauches, il portait une cicatrice. Une fossette se creusait sur ses joues quand il souriait..(extrait)

Elle : Elle était jeune dotée d'un teint lisse et crémeux et d'un petit nez délicat qui contrastait étrangement avec son menton volontaire. Le bliaud dissimulait les contours de sa silhouette mais ses épaules bien faites, sa taille mince et ses hanches rondes suggéraient des courbes douces et tentantes..(extrait). 

On apprend également que Darian a un faible pour les femmes voluptueuses avec des formes et que ça tombe bien, Emma est tout à fait appétissante pour lui. Tant mieux pour lui, ils sont après tout sensés finir leur vie ensemble ces deux là si l'on suit bien les schémas habituels de ce type d'histoire.  

Bien que pendant toute une partie du roman, ils cherchent à contre coeur à faire annuler le mariage en raison de la disparité sociale entre eux, on voit bien qu'ils sont finalement très attachés l'un à l'autre. Ils s'aiment et ont du respect l'un pour l'autre. Je m'attendais à de sérieuses prises de bec entre les deux mais l'écueil est évité avec adresse. Chacun soutien l'autre dans sa quête. Lui veut prouver son innocence, elle veut faire sortir sa jeune soeur du couvent. Sans compter qu'Emma ne se la joue pas prude du tout dans ses relations intimes avec son mari et que les galipettes peu nombreuses sont bien amenées dans le récit. J'ai eu la surprise de prendre plaisir à lire ce roman là. Bon entendons nous bien, ce n'est pas le chef d'oeuvre du siècle loin de là. Mais, c'est une histoire d'amour basée sur le respect mutuel et l'entente entre les amoureux. Et accessoirement, l'intrigue criminelle, les secrets des pouvoirs d'Emma, sont bien ficelés et ne sont pas ennuyeux à lire.
Autant le précédent valait le coup pour son côté totalement hallucinant dans le n'importe quoi autant je recommanderai volontier celui-ci pour les personnages et leur évolution et le fait que tout en suivant la trame classique de la romance, le traitement du couple y est fort original par rapport à ce qu'on peut lire par  ailleurs. 

Donc du coup, je ne peux pas en dire du mal sous peine d'être hypocrite. Et me voilà bien embarassée : est ce grave docteur ? Suis je condamnée à abandonner ma PAL normale pour me constituer une bibliothèque rose, rouge passion et autres ? 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mouche 13/10/2009 20:37


Les harlequins c'est comme la télé: de bon lavages de cerveaux.
Donc à comsommer avec modération, mais sans regrets.


Karine:) 26/09/2009 23:39


Ouffff... c'est inquiétant, ça!! (Et bon, je note la trilogie, sait-on jamais!!!)


Chimère 12/10/2009 06:22


Moi même je me pose des questions sur mon état mental.


Theoma 24/09/2009 00:01


Tiens ! Serait-ce un qui sort du lot. Je viens de publier mon billet dans le cadre des Harlequinades et je dois dire que le mien était plutôt costaud. Pas envie de renouveller l'aventure ;-)


Chimère 24/09/2009 13:32


Effectivement, il sort du lot...maintenant c'est pas le chef d'oeuvre du siècle non plus


naomed 19/09/2009 10:30

Rassures moi, ce n'est pas contagieux rien qu'en te lisant j'espère ?

Chimère 23/09/2009 08:15


Non je ne pense pas ou alors faut déjà être bien atteint avant


Ankya 19/09/2009 10:28

Un petit "Passion" de temps en temps, ça ne pourra pas trop te faire de mal. N'en ai pas honte (ceci dit je n'ai pas lu de "Passion"....) ;o)Sinon, Mathilde l'Emperesse a vraiment existé (avec le terme Emperesse pour de vrai, mais c'est vrai que ça fait bizarre)

Chimère 23/09/2009 08:17


Oui je sais qu'il y a eut un gros conflit entre Mathilde et Etienne mais je l'ai toujours connue sous le nom impératrice. Emperesse ça fait vraiment très bizarre dans un roman aux tournures de
phrases plutôt modernes par ailleurs.