Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

24 février 2007 6 24 /02 /février /2007 06:34
L’ETE-MACHINE de John CROWLEY
Ed Les moutons électriques/218p
Trad : Rémi Oliska
 
Ils s’appellent Roseau Qui Parle, Rien Qu’une Fois, Rouge Peinte ou Sept Mains. Ils vivent de la cueillette et de la chasse aux énigmes du lointain passé. Celui d’avant la Tempête où vivaient les Anges, des humains à la civilisation technologique très avancée dont ils se racontent les légendes et dont ils cherchent les traces dans les débris de ce qui reste de l’ancien temps. Un jour Roseau Qui Parle, part à la découverte du monde.
 
A ceux qui pensent que la fantasy ou la sf sont des littératures faciles et simplistes, lisez donc du John Crowley et accrochez-vous comme vous pourrez. La lecture de ses romans exige que vous laissiez travailler votre imagination pour comprendre ce qui n’est pas dit ou ce qui est simplement suggéré dans le texte, d’avoir votre propre interprétation des événements sous jacents au récit. L’Eté-Machine c’est du John Crowley. Et sans que l’histoire soit obscure et incompréhensible, c’est aux lecteurs d’avoir le soin de remplir eux-mêmes les vides du récit et d’imaginer ce qui est resté volontairement dans l’ombre. D’où la sensation d’étrangeté de ce nouveau monde qui a émergé des ruines d’une civilisation humaine si avancée qu’elle s’est totalement détruite. Nous sommes au même niveau que Roseau et les autres humains de cette époque, nous cherchons avec eux à reconstituer un passé dont nous n’aurons jamais tous les éléments pour en saisir la totalité et en même temps, il nous faut interpréter les nouveaux codes de cette toute nouvelle humanité qui a réinventé son rapport au monde qui l’entoure.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ChimÚre 26/02/2007 18:38

Bonjour Anjelica. Tant pis, on ne peut pas tout lire non plus. Merci d'être passée.

Anjelica 25/02/2007 08:56

Je ne lis pas de SF, ni de Fantasy. Comme dirait ma fille, cela ne me fait pas 'kiffé', alors je te dis juste bonjour en passant !

ChimÚre 24/02/2007 23:00

En l'occurence, là il s'agit de sf sur ce roman. Pour de la fantasy essayes Le parlement des fées bien que le titre en français soit un peu trompeur.

yueyin 24/02/2007 22:14

JE ne connais pas en effet mais ta critique est très interessante. il y a pas mal de roman de fantasy qui ont brodé sur ce thème parfois de très belle façon... j'ai bien envie de celui-là (encore !).

ChimÚre 24/02/2007 17:45

Il est rare de tomber sur un amateur de Crowley il faut bien le reconnaître. J'ai lu et adoré Le parlement des fées et Aegypt/Amour et sommeil m'ont bien intriguée dans leur construction. Ce qui est certain c'est qu'avec lui, il ne saurait être question de lecture passive.