Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 07:32

 

L-astragale.jpgL'ASTRAGALE d'Albertine SARRAZIN

Ed Pauvert

Pages :226

Grand format

Genre : littérature française


 

 

 

 

L'astragale c'est une plante, c'est aussi un os de la cheville que se fracture Anne lord de son évasion d'une prison pour mineure. De là, elle rencontre Julien lui aussi en cavale qui l'aide à se cacher et à échapper à la police. Anne c'est Albertine, qui aura aussi connu la prison, et la délinquance. On s'attache beaucoup à son héroïne, son alter ego qui court après la liberté sur des béquilles, parfois, on la trouve un peu sans gêne et égoïste aussi. Une relecture qui m'aura permis d'apprécier un peu plus le récit de cette folle cavale et l'écriture  énergique et inventive avec laquelle se construit l'histoire ce qui ne m'avait pas sauté aux yeux lors de la première lecture (je devais être un peu trop jeune je pense). A découvrir.

 

note351.jpg

 

 

 

 

Et encore un auteur dans le

 

chanec2011

 

Catégorie auteur mort avant 35 ans : Albertine Sarrazin (1937-1967)qui peut aussi entrer dans la catégorie auteur mort dans des circonstances particulières puisque c'est dans les suites d'une banale opération chirurgicale qu'elle décède faute à la négligence de l'équipe chirurgicale qui sera d'ailleurs condamnée au tribunal.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Y


Oh my je l'ai lu il y a longteeeeemps celui-là et la cavale aussi... j'aimais beaucoup à l'époque... aujourd'hui je en sais pas, c'était quand même très noir non ?



Répondre
C


je n'ai pas trouvé si noir que ça finalement



M


Ouh, ça nous rajeunit pas ! ce livre avait fait du raffut, les jeunes filles étaient si sages encore à l'époque. J'aurais peur de le relire.



Répondre
C


Pourtant à la relecture j'ai découvert des notions qui m'étaient passé par dessus la tête à la première