Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

10 septembre 2006 7 10 /09 /septembre /2006 07:20
FEERIE POUR LES TENEBRES de Jérôme NOIREZ
Ed Nestiveqnen/302p
 
Et voici donc venir un récit où le rire se mêle à l'horreur, où l'inventivité verbale de l'auteur force l'admiration et l'engouement du lecteur, et où l'impression de lire un délire totalement maîtrisé et rationnel est plus qu'une impression. C'est avec une jubilation intense que je suis restée scotchée à l'histoire ébahie par l'imagination de l'auteur tant verbale que scénaristique et par sa capacité à créer un monde totalement fou et cohérent à la fois. Et ça raconte quoi comme histoire ?
Tout a commencé quand la Technole entité dont on ne sait pas grand chose mais le lecteur peut s'en faire une petite idée personnelle (qui n'est peut-être pas la bonne) a commencé à se manifester par ses rebuts qu'elle déverse à la surface comme dans l'En-dessous, télés qui ne diffusent que de la neige, sacs en plastique, station service apparue subitement dans une forêt, objets divers et souvent hors d'usage que récoltent les rebuteux pour les revendre. Les rioteux, peuples de l'En-dessous profitent eux aussi de la manne de la Technole et contrairement à, ce que tout le monde pensent, ils ne sont pas à l'origine de celle-ci. 
Et bien entendu, les choses commencent à se dégrader en haut comme en bas, et un noir dessein sorti tout droit d'un cerveau de malade se trame dans le plus profond de l'En-dessous, le Fondril. A la surface, le corps d'une jeune femme assassiné et dont les os sont en plastique va éveiller les soupçons de l'officieur de justice Obicion (qui déteste les rebuts de la Technole, mais est bien obligé de s'en servir dans son métier, comme de mettre les yeux de la victime dans un sac plastique où est inscrit un message ésotérique "Intermarché", ou bien d'utiliser une machine à écrire à laquelle il manque les lettres T, B, F, Q pour faire ses rapports).
Par le biais de personnages dont on peut se demander quel est le lien avec le récit, on découvre donc le monde de l'Au-dessus mais aussi l'En-dessous avec les rioteux peuples qui ont des moeurs étranges et parfois sanglantes (pourquoi autopsier un mort alors qu'avec un vivant c'est tellement plus amusant ?). Il vaut mieux aborder les Esmoignés, Fraselés, Emiettés etc..avec prudence et circonspection si on souhaite rester en un seul morceau.
Il est grand temps de lâcher tous vos repères et de suivre les aventures de Malgasta, Estrec de Gourios le fééeur et ses problèmes de plomberie, Jectin de Lourche le sculpteur à la recherche de Grenotte et Gourgou les orphelins fugueurs, d’Orbarin Oraprim roi bien plus intelligent et plus fin que son physique de charcutier pourrait le faire croire (la charcuterie c'est la grande passion du roi, il aurait aimer en faire son métier d'ailleurs, Louis XVI avait ses serrures, Orbarin a ses andouillettes) les déboires de Quinette le seul représentant canin à pouvoir se vanter d'avoir sauver le monde (même Lassy, elle ne l'a pas fait. Si ? L'amérique je veux bien mais le monde....). Les chansons énigmatiques de Jobelot vont vous obliger à vous creuser la cervelle pour y trouver un sens et pendant ce temps, quelque chose de terrifiant a été réveillé au fin fond de l'En-dessous et a pour nom Charnaille.
Le tout est raconté de façon savoureuse et avec un art consommé de l'ironie corosive qui laisse pantois. On rit beaucoup à la description de ce tout nouveau sport pratiqué sur l'ubac une région pauvre de Lulle : le ski.
La Vertigineuse que les habitants surnomment la Grande Gueulante est le théâtre de chutes spectaculaires. On y entend les articulations se déboîter, les os se casser, les rotules se fendre, les chairs se déchirer, les crânes éclater comme des coquilles d'oeuf, les dents s'envoler et des blessés hurler leur douleur en plusieurs langues. C'est très distrayant quand le froid et l'ennui vous paralysent. L'adret où le soleil semble perpétuellement enflammer la neige, où les sapins bruissent sous des vents légers, où le printemps fait naître des fleurs délicates est un pénonage plus agréable à vivre que l'ubac. On risque seulement de se brûler les yeux si l'on ne prend pas quelques précautions . Seul l'écho des hurlements provenant de la Vertigineuse trouble parfois le calme de l'adret. Le vieux Carcaran à l'oreille attentive note chaque cri dans un un livre qu'il a intitulé Clameurs de l'Ubac et dont il aime faire la lecture deux soirs par semaine à l'unique auberge du pénonage. (extrait). N'est ce pas digne d'un bon Pratchett ça ?
L'effrayant, le bizarre finit par se mélanger avec le drôle et le décalé. Faites le voyage vous n'allez pas le regretter. Bien que le livre puisse se lire comme une histoire complète, il existe un deuxième tome et le troisième ne va pas tarder à être publié : Les nuits vénéneuses et Le carnaval des abîmes
 
Pour vous faire une idée de qui est à l’origine de ce roman, allez voir un peu le site de l’auteur.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chimère 08/02/2008 22:09

Tant mieux Efelle, il le mérite vraiment !

efelle 08/02/2008 10:52

Ton commentaire a achevé de me convaincre...

Chimère 14/07/2007 18:06

C'est effectivement un feu d'artifice sensationnel ce livre. Je fais tout mon possible pour qu'il soit lu par le plus grand nombre.  Il est des livres où il faut dépasser le genre dans lequel il est classé pour mieux le découvrir.

ekwerkwe 12/07/2007 15:28

Ca fait plaisir de trouver la Féerie chroniquée sur un blog de littérature générale, parce que je trouve (et je suis sure que tu seras d'accord avec moi) qu'il n'y a pas besoin d'aimer la SF/fantasy pour apprécier toutes les qualités de ce roman.La suite est fabuleuse, encore meilleure, même. Et j'espère lire le tome 3 d'ici peu!

Cuné 10/09/2006 10:55

Très. D'ailleurs t'as vu, même les "s" je ne les distribue pas comme ça. *la honte*