Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

8 décembre 2006 5 08 /12 /décembre /2006 03:10
Et parce que je n’ai strictement rien d’intéressant à vous raconter aujourd’hui, je vais vous laisser un des petits passages du Père Porcher de Terry Pratchett qui m’a doucement fait rigoler. Il concerne Susanne de Sto Helit, gouvernante dans une riche famille bourgeoise. Suzanne est par ailleurs, la petite fille de la Mort un personnage pratchettien qui joue un grand rôle dans les Annales du Disque-Monde. Et oui La Mort est un mâle, un mâle nécessaire…
 
L’éducation c’était comme une maladie sexuellement transmissible. Ca rendait inapte à des tas de besognes, puis ça démangeait d’en faire profiter les autres.
Elle était devenue gouvernante. Un des rares emplois qu’une aristocrate reconnue pouvait tenir. Et elle y avait pris goût. Elle s’était juré que le jour où elle se retrouverait à danser sur les toits avec des ramoneurs, elle se frapperait à mort à coups de son propre parapluie.
Après le thé, elle leur lut une histoire. Ils aimaient ses histoires. Celle du livre était assez horrible mais la version de Suzanne passa comme une lettre à la poste. Elle traduisait au fur t à mesure de sa lecture.
« …puis Jacques abattit la tige de haricot, ajoutant meurtre et vandalisme écologique aux chefs d’accusation de vol, subornation et effraction déjà mentionnés, mais il s’en tira à bon compte et vécut toujours heureux sans même éprouver une pointe de remord pour ce qu’il avait commis. Preuve qu’on peut tout se faire pardonner quand on est un héros car personne ne pose de question gênante.
« Et maintenant…(elle referma le livre d’un coup sec) c’est l’heure d’aller au lit ». (extrait du Père Porcher de Terry Pratchett)
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ChimÚre 08/12/2006 18:51

Et faut en laisser un peu pour les autres JoAnn, il y a d'autres auteurs que moi dans la vie :D
Ouais, ce passage là aussi il m'a fait rire. De toute façon c'est du Pratchett, donc c'est drôle.

Jo Ann v. 08/12/2006 05:59

Ha! Moi qui pensais à un extrait de la Première chasse! :P
J'aime bien le passage des haricots :P