Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 07:41

ne-tirez-pas-sur-l-oiseau-moqueur.jpgNE TIREZ PAS SUR L'OISEAU MOQUEUR de Harper LEE

Ed Le Livre de Poche

Pages : 434

Trad (anglais, Etats Unis) : Isabelle Stonaïov

Format poche

Genre : littérature américaine

 

 

logoblogoclub.jpg

 

 

 

 

 

 

Cela faisait bien un petit moment que je n'avais pas participé à la lecture commune du blogoclub et bien je m'y suis remise avec ce livre. Et j'en suis très heureuse.

 

A Maycomb petite ville de l'Alabama dans les années 30, en pleine dépression, vit Jean Scout Finch une petite fille la narratrice de l'histoire et son grand frère Jem avec leur père Atticus l'avocat de la ville. Un jour, Atticus est assigné pour défendre Tom Robinson un noir accusé du viol d'une jeune fille blanche...

 

J'ai eu du mal tout du long du livre à avoir de la sympathie pour la narratrice, mais je me suis laissée prendre par l'histoire, et surtout la description de cette petite ville et ses habitants. Le récit devient suffisamment prenant pour qu'on ne lâche plus le livre. Dans l'ensemble j'ai aimé, une belle histoire initiatique avec un point de vue d'enfant sur le monde des adultes et leurs contradictions plutôt rafraichissant. Un roman passionnant, très bien construit de bout en bout avec des personnages complexes, attachants ou non, une vision de l'Amérique rurale à une période économique très dure de son histoire et bien entendu le racisme ordinaire de la ségrégation qui est au coeur du récit. Une lecture à conseiller.

 

note41.jpg

Repost 0
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 04:43
L'ECUME DES JOURS de Boris VIAN
Ed Le Livre de Poche (jeunesse)
Pages : 244
Format poche
Genre : littérature française







Boris Vian est à l'honneur pour la lecture commune du mois de novembre. J'avais donc décidé de relire ma première découverte de cet auteur : L'écume des jours. Une lecture scolaire que j'avais adorée. Pour la peine j'ai même ressorti mon vieil exemplaire bien défraîchi comme vous pouvez, le constater sur la photo.

Colin un jour rencontre Chloé et c'est le coup de foudre, les premiers rendez-vous, un mariage et puis la maladie pour Chloé, (un nénuphar dans les poumons). Pour la guérir il faut des masses de fleurs, mais est ce que ce sera suffisant..

J'avais adoré la première lecture. J'aime toujours autant à la seconde. L'écriture très particulière ajoute au charme puisqu'ici les expressions sont prises au pied de la lettre. Les nuages roses existent réellement et on fait pousser des fusils de terre en y faisant s'allonger des hommes  (l'expression chair à canon n'a jamais été aussi bien illustrée). J'ai versé ma petite larme comme la première fois sur le dernier chapitre avec le dialogue entre le chat et la souris et le dernier paragraphe est d'une grande tristesse.



Et parce que le monde est bien fait, cette lecture entre aussi dans le cadre des :

Repost 0
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 04:57


LA DAME EN BLANC de W.Wilkie COLLINS

Ed : Edition du Masque
Coll : Labyrinthe
Trad : L. Lenob
ISBN 10 : 2702497276



Entre Wilkie et moi, l'entente ne peut pas exister. Il y a une incompatibilité viscérale entre nous, je ne peux tout simplement pas. J'aurais pourtant essayer de m'intéresser à ce roman, mais peine perdu, j'ai commencé à bailler d'ennui dès les premières lignes. Le style me hérisse totalement. Bref, au risque de me faire lapider à coups de l'Intégrale Complète des Oeuvres du Grand Wilkie par les fans de cet auteur (dont je ne renie pas le talent), j'abandonne. C'est ma deuxième rencontre avec cet auteur et si j'ai péniblement fini Mari et femme, je n'ai pas pu aller au bout des cents premières pages de La dame en blanc.


Si vous souhaitez avoir un compte rendu plus juste de ce titre, allez donc voir ce que mes petits camarades en ont dit (surement du bien d'ailleurs) chez Sylire ou Lisa



 

Repost 0
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 20:28






MR VERTIGO de Paul AUSTER

Ed Actes Sud/3179
Trad (Américain) : Christine Le Boeuf

1er novembre et donc lecture du mois. Mais comme j'avais déjà lu Brooklyn Follies, j'ai choisi un autre titre de Paul Auster auteur que j'aime beaucoup du reste.

« J'avais douze ans la première fois que j'ai marché sur l'eau » Dans les années vingt, le jeune Walt Raleigh, enfant des rues de Saint Louis est repéré par Maître Yehudi qui veut faire de lui un prodige en lui apprenant la lévitation et le vol. Suit une série insensée d'épreuves physiques et mentales douloureuses, avant que le miracle ait lieu.

C'est un Walt plus âgé qui raconte sa drôle de vie. Le narrateur aura eu le temps de traverser la quasi totalité des Etats Unis de tâter de tous les métiers, de faire fortune et de connaître la ruine, et de faire des rencontres qui changeront sa vie. Un roman très agréable à lire surtout avec le côté un soupçon fantastique (le F.U.L si cher à Anne Laure), et les personnages parfois excentriques qui peuplent ces pages. Cela dit, je n'ai pas eu un réel coup de foudre. Une belle lecture certes mais qui ne m'aura pas autant touché que ses oeuvres précédentes.

Théoriquement, c'est chez Lisa et Sylire que vous saurez qui a rendu ses devoirs à temps


Repost 0
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 02:35




Aujourd'hui 1er septembre, c'est le jour où il faut rendre les copies concernant la lecture commune. Le titre était : Au sud de la frontière, à à l'ouest du soleil d'Haruki Murakami.




Comme il se trouve que je l'ai déjà lu, je vous invite à suivre les liens suivants pour découvrir pourquoi j'aime cet auteur et les avis de lectures de ces romans :

Les mondes bizarres de...
Kafka sur le rivage

Si vous n'avez jamais lu Haruki Murakami, je pense que La course au mouton sauvage est un roman qui tout en étant accessible donne une bonne idée du style murakamien. Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil est de facture disons plus classique.

Repost 0
1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 07:19
UN ETE PRODIGUE de Barbara KINGSOLVER
Ed Rivages/497p
Trad : Guillemette Belleteste


J'aurai au moins essayé. Impossible d'aller au bout de ce livre. J'ai lâché l'affaire vers les cent pages en raison de mon absence d'intérêt pour l'histoire et les personnages. Voyant que je commençais à sauter des paragraphes avec la forte tentation de sauter des chapitres, j'ai finalement décidé de laisser tomber. C'est d'autant plus rageant que j'ai adoré l'écriture de l'auteure dans L'arbre aux haricots et que je me réjouissais de lire un autre de ses titres. Mais celui-ci m'a paru bien lourd et indigeste. Tant pis, il y aura une meilleure pioche la prochaine fois.

Repost 0
9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 02:41
PAULINE d'Alexandre DUMAS
Ed Folio/208p


Voilà, j'ai enfin pu le lire ce roman. Il faut bien le reconnaître, je ne me suis pas passionnée des masses sur cette histoire. Cela doit venir de la narration et aussi de l'intrigue qui ne m'a guère intéressée. Le procédé narratif m'a paru lourd, un premier narrateur qui écoute l'histoire d'un ami qui lui même écoute celle de l'héroïne, d'autant que je m'étais déjà doutée du fin mot du mystère et du dénouement tragique. En gros c'est l'histoire d'un gars Alfred de Nerval qui est follement amoureux d'une fille Pauline malheureusement, celle-ci s'est mariée à un certain Horace un comte un peu louche voire carrément malsain la suite de l'aventure ne fait que confirmer la chose. Une petite histoire gentillette qui était probablement sensée faire peur à son époque mais qui fait gentiment sourire aujourd'hui.Les sentiments et la passion amoureuse ne sont pas franchement crédibles non plus à mon goût. Cela dit, ça se laisse lire quand même.

Repost 0
1 mai 2008 4 01 /05 /mai /2008 12:30

 



Oui je sais, je n'ai pas fais mes devoirs mais bon un problème indépendant de ma volonté m'a empêché de rendre ma copie à temps. Cela dit, je vous promet que je ferai cette dissertation le plus vite possible. En attendant, je crois que mes petits camarades blogueurs se sont eux montrés plus sérieux, donc allez jeter un coup d'oeil sur leurs blogs pour savoir quoi penser de Pauline d'Alexandre Dumas.
Repost 0
1 mars 2008 6 01 /03 /mars /2008 09:21
JE, FRANCOIS VILLON de Jean TEULE
Ed Juilliard/416p

undefined


Naissance, vie et mort du poète François Villon. Cela aurait pu être un programme réjouissant, mais, mais, j'ai vite décroché du récit pour survoler avec ennui et irritation toute l'histoire. Je n'ai pas eu envie de comprendre ce type qu'on nous présente dès les premières pages comme quelqu'un qui n'aura d'ailleurs d'autres ambitions dans la vie que d'aller toujours plus loin dans le crime et accessoirement d'écrire des poèmes dont on peut lire quelques uns dans l'histoire et je dois dire que ce sont les seuls passages que j'ai vraiment appréciés. Certes l'époque fut loin d'être franchement joyeuse entre les guerres, les famines, les épidémies de peste, on ne devait pas beaucoup se marrer, mais toute cette accumulation de description très physiologique des maladies, exécutions, et autres tortures, ça finit par lasser et même par devenir un peu « trop ». Finalement, il n'y a rien de sympathique dans le personnage de François Villon, de nos jours, il ferait dans le braquage et le meurtre gratuit et je suis probablement trop moraliste mais ce n'est pas vraiment le genre de personnage pour qui je peux avoir ne serait-ce qu'un peu de sympathie. Je me consolerai de cette lecture pensum avec ses poèmes qui méritent le détour eux.


undefined
Repost 0
1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 12:51

UN CURE D'ENFER ET AUTRES RACONTARS de Jorn RIEL

Ed Gaïa/213p

Trad : Suzanne Juul et Bernard Saint Bonnet

Illust : Eiler Krag

un-cur---d-enfer.jpg


Dans le cadre du club de lecture des blogueuses, la lecture commune pour le 1er janvier était : La vierge froide et autre racontars de Jorn Riel mais ayant déjà lu ce livre j'ai opté pour d'autres racontars tout aussi savoureux. On y retrouve du reste la plupart des personnages rencontrés dans La vierge froide confrontés à d'autres histoires abracadabrantesques et inouïe. Un aventurier d'amérique du sud débarque avec un boa, une femelle très jalouse, de plusieurs mètres de long,, on y apprend que l'amour de l'art, de la poésie et de l'écriture peut mener un homme à bien des sacrifices lorsqu'il s'agit de récupérer le seul et unique crayon dont il dispose pour écrire son chef d'oeuvre, on fait connaissance avec un homme d'église bien déterminé à extirper le péché parmi les hommes de la grande station et surtout à détruire leur réserve d'alcool mais ce triste individu risque de s'y mordre les doigts. C'est drôle, tendre, avec des personnages que l'on a plaisir à retrouver comme le naïf Lasselille, Le lieutenant Hansen, le Comte obsédé par son élevage de boeuf musqué, Mortensen le télégraphiste et les autres. Il est aussi fait mention de la fameuse Emma la vierge froide dont mes petites camarades vont certainement parler sur leurs blogs.

 

Pour trouver la liste des autres membres du club c'est ici ou là.


Repost 0