Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 07:57
LA MAIN GAUCHE DE LA NUIT de Ursula K. LE GUIN
Ed Le livre de Poche/350p
Trad : Jean Belhache
 
Sur la planète Gethen aussi appelé Nivôse, l’espèce humaine qui s’est adapté aux conditions climatiques glaciales est alternativement homme ou femme en fonction d’un cycle hormonal particulier. Genly Aï est l’Envoyé de l’Ekumen, une organisation qui souhaite regrouper tous les mondes humains en une vaste alliance et tente de convaincre les gouvernements des bienfaits d’une telle association.
 
Je voulais relire ce livre pour voir si la magie opérait toujours car à sa première lecture, j’avais été envoûtée par le texte et complètement fascinée. Il faut bien reconnaître que l’émotion n’est plus là. Par contre, l’intelligence du propos, la construction du récit demeurent et l’histoire reste toujours passionnante à découvrir. Le roman se compose du récit de Genly, des extraits du journal intime d’Estraven, le Premier ministre du roi de la Karhaïde (une des nations de Gethen), entrecoupés de contes et légendes locales qui couche par couche donne de la profondeur à ce monde et permet de comprendre la mentalité particulière et les mœurs de ces peuples. Ursula Le Guin est très douée pour créer des sociétés humaines étranges mais cohérentes dans leur fonctionnement. On lui doit une invention que l’on retrouve dans d’autres textes sf : l’Ansible ce moyen de communication instantané d’une planète à une autre. Elle est aussi l’une des rares à créer des personnages principaux de couleur. Ici, l’originalité vient du fait que l’hermaphrodisme est considéré comme une norme et que n’avoir qu’une seule sexuation est une perversion. Genly est toujours considéré comme une sorte de monstre alors que l’inverse est plus habituel pour nos mentalités. L’intrigue et les personnages sont toujours aussi crédibles et passionnants à suivre. Mais il me manque sans doute la magie de la première fois pour pouvoir être transportée par le texte. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ChimÚre 20/03/2007 20:44

Yueyin, je ne peux que t'encourager à le lire parce que c'est quand même un très beau texte et un voyage fascinant.
Florinette, c'est sûr mais la deuxième lecture m'a permis de m'intéresser à des détails qui m'avaient échappé à la première lecture.

yueyin 20/03/2007 13:43

Je n'ai pas lui celui-là d'ursula LeGuin, je me le note :-), l'histoire me tente !

Florinette 20/03/2007 11:00

C'est pour ça que j'hésite toujours à relire un livre qui m'a marquée, je veux garder en moi cette première impression.