Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 12:27

 

 

une fêlure au flanc du mondeUNE FÊLURE AU FLANC DU MONDE d'Eric GAUTHIER

Ed Alire

Pages : 525

Format poche

Genre : fantastique

Défi : Mon Québec en septembre

 

 

 

L'instrument du magicien, c'est le monde entier. Le monde a sa propre musique, mais on peut en influencer la mélodie, et c'est là que la sensibilité est essentielle. N'importe qui peut recopier un carré magique en espérant que ça marche, mais pour réussir un sort, il faut être sensible aux nuances du monde qui nous entoure, et ce, avant, pendant et après l'exécution d'un rituel.

Ainsi parle Malick, voyant et magicien autoproclamé que des ennuis ont amené à se terrer à Saint-Nicaise, petite ville d'Abitibi où il a passé une partie de son adolescence. Il y trouve une ancienne flamme, un fantôme, une bande de cinéastes amateurs...et les échos d'une menace qu'il croyait avoir écartée à Montréal.

Hubert, père divorcé comme tant d'autres, cherche un sens à sa vie. Il se joint à un groupe qui lui propose la vérité, rien de moins. Il y trouve un maître à penser qui le fascine et l'inquiète ­ on dit qu'il détient le secret d'un pouvoir redoutable. Ce groupe, Malick l'a affronté auparavant avec des résultats catastrophiques. Il devra faire mieux cette fois-ci, même si ses certitudes se fissurent, car l'orage approche et la magie n'est pas aussi fiable qu'il aimerait le croire. Pour lui comme pour Hubert, il devient de plus en plus difficile... d'effectuer les bons choix !

 

Mon-Quebec-en-septembre

 

L’ennui avec les piles à lire, c’est que parfois, on se demande comment, pourquoi et à quelle occasion, on a bien pu acheter tel ou tel livre. C’est le cas avec celui-ci. Impossible de me souvenir des circonstances de l’achat. Je devais être dans un état second, je ne vois que ça.

Alors, qu’en dire si ce n’est que je l’ai trouvé bien long. Au départ, ça ne partait pas trop mal. Il y avait de bonnes idées comme les intrigues croisées entre Malik et Hubert et la vision de la magie donnée par Malik. Et puis, je ne sais pas, j’ai eu l’impression d’une intrigue au ralenti, qui rajoutait des lignes pour faire plus gros. Ou alors, j’ai trouvé trop long parce que je m’ennuyais et que les personnages ne m’intéressaient pas plus que ça. Toujours est-il que j’ai commencé à décrocher à mi-parcours. Je n’étais peut-être pas dans le bon esprit pour apprécier ? Que sais je ? Je ne suis pas entrée du tout dans l’univers. Dommage, je rate sans doute quelque chose.

Partager cet article

Repost 0

commentaires