Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 06:51
PHENIX de Bernard SIMONAY
Ed Le Rocher/386 et 457p

Dans un futur lointain, depuis le jour du soleil où la Terre entière s'est embrasée par la faute des hommes, détruisant une civilisation humaine très avancée, et transformant le monde en un champs de ruine, 'humanité s'est un peu relevée de la catastrophe et vit désormais dans la crainte du savoir et de la science que seuls conservent les prêtres et qu'ils ne distribuent qu'au compte goutte de peur que l'orgueil humain ne le pousse à nouveau à provoquer la colère des dieux et un nouveau jour du soleil. Syrdahar est une petite cité repliée sur elle-même et entourée des terres bleues, des terres maudites où rien ne vit, ne pousse et qu'on ne peut franchir sans mourir. C'est là que sont nés et vivent les jumeaux Dorian et Solyane qui ont déjà un penchant coupable l'un pour l'autre. Mais ces deux enfants ont des ennemis au delà des terres bleues, terres bleues ennemis qui réussirent à franchir ces terres maudites, et à détruire Syrdahar. Heureusement grâce à leur mère, les enfants purent être sauvés mais désormais seuls dans un monde dont ils ignorent tout, ils doivent cacher leurs identités réelles pour que leurs ennemis ne les retrouvent pas. C'est dans les terres du comte de Gwondaleya que les enfants devenus Arnaud et Isabelle vont grandir, devenir adulte et affronter la terrible vérité sur leurs origines et la raison pour laquelle, ils sont devenus une cible à abattre dès leur conception.


Ma première lecture avait été très enthousiasmante pour ce roman. J'ignorais même qu'il avait une suite en deux tomes Graal et La malédiction de la licorne, le premier tome donnant une histoire complète et se suffisant à lui-même. Si Graal se laisse lire avec plaisir, j'ai totalement décroché avec le troisième tome qui m'a déçue partant dans du n'importe quoi et étant finalement plus verbeux et ennuyeux que passionnant, j'ai abandonné à la moitié du livre et n'y suis jamais revenue.

J'avais apprécié la cohérence de cet univers post apocalyptique dans lequel se déroule l'histoire, mais un univers qui n'est pas vraiment glauque et sinistre comme généralement cela se passe dans ce type de récit.

Certes tout n'est pas rose, on croise des mutants appelés garous, qui ont une vie pathétique et peu enviable. L'humanité est revenue à des pratiques peu glorieuses comme l'esclavage qui consiste à spolier l'esprit d'un individu et d'en faire une machine docile sans volonté aucune ni désir de rébellion. Un système féodal s'est mis en place avec la main mise d'une religion fabriquée de toute pièce sur le savoir et qui en contrôle soigneusement l'accès.

A côté de ça, on y trouve une civilisation qui a tout de même un niveau de vie technologique dans certains domaines très élevé. Les moeurs sont plutôt libérés. Les femmes peuvent jouer un rôle politique ou social important. La diversité des cultures qui perdurent malgré une certaine uniformisation de la civilisation est assez séduisante.

Les personnages vivent dans un monde selon des règles quasi féodales mais où l'on perçoit des échos du nôtre de la même manière que nous vivons avec les vestiges des anciennes civilisations qui nous ont précédés ce qui donne un point de repère à la lecture puisque la géographie du monde a bien changé pendant ces quelques milliers d'années.

Le plus intéressant est le mélange entre une culture féodale et des éléments très futuristes. D'un côté : il existe une hiérarchie des pouvoirs, (le Commandeur qui chapeaute les dix sept empires qui eux mêmes sont au dessus des comtes et des barons, les chevaliers étant à part puisqu'ils sont considérés comme les égaux des puissants), une toute puissance de la religion (une religion fabriquée de toute pièce) qui contrôle l'accès aux savoirs et distribuent avec parcimonie quelques rares technologies qu'elles jugent non dangereuses. De l'autre côté : les nobles sont génétiquement modifiés pour vivre plus longtemps et pour disposer de pouvoirs psi (plus on est haut dans la hiérarchie nobiliaire, plus les pouvoirs sont importants), les chevaliers ont des montures créées par des manipulations génétiques, on croise des cyborgs, des clones, et même des vaisseaux spatiaux.

Quant à l'histoire, elle est intrigante. On sent dès le départ qu'il y a un énorme secret autour des jumeaux. Ils se découvrent des ennemis implacables qui n'hésitent pas à user de tous les moyens pour les tuer mais aussi des alliés parfois vraiment étranges qui semblent attendre d'eux quelque chose qu'ils ignorent. L'aventure avec un grand A n'est pas loin et c'est avec un grand plaisir que l'on accepte de suivre les personnages pour en savoir plus.

Il existe donc deux suites à ce roman qui est un récit complet et peut parfaitement se suffire à lui-même. Le deuxième tome Graal se déroule une vingtaine d'années plus tard et met en avant la génration suivante, il est plutôt agréable à lire, le troisième La malédiction de la licorne vire un peu au n'importe quoi à mon goût et j'ai laissé tombé à la moitié. Il existe aussi un roman dont l'action se situe des milliers d'années et montre la reconstruction du monde après la catastrophe et notamment la genèse du comté de Gwondaleya mais il ne m'attire pas spécialement donc je ne peux pas vous dire si c'est bien ou non.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chimère 18/11/2008 15:21

J'avais eu le coup de foudre pour le premier tome mais j'avoue que l'intérêt décline à partir du troisième pour moi.

pom' 18/11/2008 13:09

cette trilogie est un de mes chouchous mi fantazy mi SF