Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

21 juin 2006 3 21 /06 /juin /2006 00:02
LA PEUR ET SON VALET de Mirjana NOVAKOVIC
ed Gaïa/316 p
trad (serbo-croate) : Alain Cappon
 
Au XVIIIème siècle, La Serbie du nord et Belgrade sont sous administration autrichienne délivrée du joug turc. Le comte Von Hausbourg et son valet Novak ont quitté Vienne pour Belgrade où une affaire de vampirisme fait grand bruit. La situation est d'autant plus tendue, que le régent autrichien de la Serbie est soupçonné de trahison. Plus que l'hypothétique trahison du régent c'est faire la vérité sur les vampires qui obsède Le comte Von Hausbourg. Il cherche à prouver qu'il ne s'agit que de superstitions. Les vampires n'existent pas. Parce que s'ils existent cela signifie que le jour du jugement dernier approche et que sa fin est imminente puisqu'il est le Diable en personne.
 
Alors, finalement ils existent ces vampires oui ou non ? On oscille toujours entre oui sans aucun doute et non il ne s'agit que d'une mascarade pour masquer les agissements coupables du régent. Le comte Von Hausbourg s'en arracherait la perruque lui qui a une peur épouvantable de ces créatures de la nuit. Personnages haut en couleur, humour et second degré à foison, un diable qui n'arrive même pas à se faire respecter par son valet (qui sait pour qui il travaille). L'attirail du roman de vampire est là avec pieu dans le cœur, ail et croix (le diable contraint de porter la croix et un collier de gousse d'ail, c'est une situation des plus burlesque et jubilatoire à la lecture) mais c'est surtout le personnage principal et son valet qui tiennent la vedette. Vous saurez tout des démêlés du diable avec celui qu'il appelle l'Edenté (devinez de qui il s'agit), de sa vision des évangiles très rafraîchissante, sans compter son obsession pour éliminer tout vampire de ce monde ou du moins convaincre le monde qu'il n'existe aucun suceur de sang, il en devient très attachant.

Partager cet article

Repost 0

commentaires