Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A Propos De

  • : A Livre Ouvert...
  • A Livre Ouvert...
  • : Des lectures en tout genres, des auteurs, des avis subjectifs totalement assumés, un prix chimérique, des challenges auxquels je ne peux résister, des swaps et pleins d'autres choses sympas. Il y a de tout dans ma bibliothèque. Bienvenue et bonne visite alivreouvert@hotmail.fr
  • Contact

Archives

10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 07:38

TL-en-rit-encore.jpgTOULOUSE-LAUTREC EN RIT ENCORE de Jean-Pierre ALAUX
Ed 10/18
Pages : 232
Format poche
Coll : Grands Détectives
Genre : policier

A Albi en 1975, le musée dédié à Toulouse-Lautrec est dévalisé. Deux toiles ont été volées, le concierge du musée s'est suicidé et un gardien a disparu. Séraphin Cantarel conservateur en chef du Musée des monuments français arrive sur les lieux.

Une amusante petite enquête où les secrets des habitants du crû ne manquent pas, entre deux anecdotes croustillantes sur le peintre, sa biographie et l'histoire de Sainte Cécile (ne me demandez pas ce qu'elle fait dans le récit, sans doute pour gonfler les pages) et des personnages sympathiques. J'ai trouvé un peu décevante la résolution de l'énigme bien qu'elle s'inscrive bien dans l'ambiance du récit qui est surtout un prétexte pour parler du peintre, de sa vie, son oeuvre etc...Une lecture pure détente et pleine de soleil ce qui en ces moments plutôt pluvieux, est plutôt bienvenue.

 

note31.jpg

Repost 0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 07:45

Une-mysterieuse-egyptienne.jpgUNE MYSTERIEUSE EGYPTIENNE de Violaine VANOYEKE
Ed du Masque
Pages : 270
Format poche
Coll : Labyrinthe
Genre : polar historique

Au IIIème siècle avant J.C, Alexandros fils de Ptolémée II pharaon d'Egypte a été élevé en Macédoine par son oncle mais revient à la mort de celui-ci à Alexandrie. Son père le presse de devenir héritier officiel du trône mais désireux de connaître l'Egypte avant d'accepter son offre, il part en voyage d'abord rendre visite à la famille de sa femme Héléna qui l'accompagne. Seulement, certains membres de la famille, sont assassinés et ce depuis l'arrivée d'une mystérieuse égyptienne dont s'est entiché le chef de famille Koblos, l'oncle d'Héléna

Sans être révolutinnaire, l'intrigue reste quand même prenante même si j'ai compris deux ou trois trucs assez vite dans le récit concernant la mystérieuse égyptienne en question. Par contre, l'assassin reste bien caché quand même. Le personnage d'Alexandros le peut-être hypothétique futur pharaon d'Egypte devenant détective pour démêler les fils de l'énigme est un peu trop distancié dans l'histoire et j'ai parfois eu l'impression que le mystère se résoudrait de lui-même avec ou sans enquête. Cela dit, juste pour le dépaysement, les histoires de famille et l'Egypte, c'est une lecture bien agréable.
 

 

note31.jpg

Repost 0
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 08:15

Hécatombe chez les élues de DieuHECATOMBE CHEZ LES ELUES DE DIEU de Mehmet Murat SOMET
Ed 10/18
Pages :272
Trad (turc) : Gökmen Yilmaz
Format poche
Coll : Domaine policier
Genre : policier

Burçak brillant informaticien le jour, amateur d'opéra, pratiquant la boxe thaï, se transforme la nuit en femme et gère un club de travestis à Beyoglu le quartier chaud d'Istanbul. En secret, il rêve d'être Audrey Hepburn. Mais voilà que quelqu'un assassine plusieurs « filles » et devant l'indifférence des autorités, il décide de prendre en main l'enquête et de retrouver le maniaque avant qu'il ne fasse d'autres victimes

Une enquête dans un cadre un contexte peu commun et facilement dépaysant c'est toujours tentant. J'ai apprécié personnage de Burçak très sympathique et plutôt à l'aise dans ses choix de vie. Il est vrai qu'un détective travesti c'est peu commun. L'intrigue est pourtant un peu facile dans le fait que j'avais repéré le coupable bien avant la fin. Mais c'est quand même un bon petit récit avec une version de la turquie actuelle et surtout du monde de la nuit intéressante. On court après un meurtrier assez sadique dans le genre et on passe un très bon moment.

 

note31.jpg


Repost 0
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 08:21

percy-jackson-voleur-de-foudre.jpgPERCY JACKSON VOLEUR DE FOUDRE de Rick RIORDA
Ed Le livre de poche jeunesse
Pages : 473
Trad (anglais): Mona de Pracontal
Format poche
Genre : fantasy urbaine (jeunesse)

Le fait d'être un demi-dieu dans notre monde moderne n'est pas facile du tout. Evidemment dans l'antiquité, ça ne l'était pas non plus, mais enfin c'était  plutôt tendance,  ça ne faisait pas tâche dans le décor vous voyez. Cétait même bien vu dans les lignées royales que d'avoir un dieu ou une déesse dans son arbre généalogique. Mais de nos jours, allez donc raconter partout que votre papa c'est Zeus ou Poseïdon ! Sans compter que visiblement les rejetons divins ne sont pas franchement adaptés à notre époque. Ils ont tous des problèmes de scolarité, souffrent d'hyperactivité et de manque d'attention, de dyslexie (sous prétexte qu'ils sont programmés pour ne lire que le grec ancien et ben dis donc, je comprend mieux pourquoi j'avais du mal avec mes versions en grec moi), se font virer systématiquement de toutes les écoles qu'ils fréquentent et en plus des monstres cherchent à les tuer. La plupart ne dépasse pas les douze ans, c'est dire si côté sélection naturelle, être né de parents mortels à de nombreux avantages.

Persée Jackson alias Percy n'échappe pas à la règle. Après avoir pulvérisé son professeur de mathématiques qui s'était subitement transformé en une créature méchante et agressive, après avoir été une énième fois viré de son école, le voilà poursuivi par d'autres monstres avec sa mère qui meurt en lui sauvant la vie, et par la police soi disant qu'il aurait des penchants psychopathes et assassiné sa maman. Il se retrouve dans une colonie de vacances un peu spéciale, faite uniquement pour les enfants qui comme lui ont un parent divin (mais juste le panthéon grec, les autres divinités genre nordiques, ils doivent envoyer leurs mômes dans une colo spéciale version pôle nord peut-être). Mais très vite, il doit retourner dans le vaste monde pour retrouver l'éclair de foudre de Zeus  avant qu'une guerre entre les dieux ne ravage le monde et comme il est accusé de l'avoir volé (décidemment, il a un mauvais karma), il a intérêt à retrouver le coupable vite fait. Heureusement son papa Poseïdon compte sur lui pour ramener un peu d'ordre dans tout ce bazar (ah les exigences paternelles). Heureusement qu'il peut compter sur ses nouveaux amis pour l'aider dans sa quête...

Clairement ce livre est destiné à un lectorat jeunesse. S'il reste assez plaisant à lire pour les adultes, il n'en reste pas moins que le côté didactique appuyé (ça va si on ne connait pas la mythologie grecque) et le fait que l'on sait à peu près ce qui va arriver dans les grandes lignes, gênent un peu pour vraiment se plonger dans l'histoire. Cela dit, j'ai quand même apprécié ma lecture grâce aux personnages et aux mythes revisités (j'aime bien la version des Enfers par exemple) et parce qu'il y a peu de temps mort dans le récit pour se lasser. C'est une petite lecture détente agréable mais qui conviendra mieux à la tranche d'âge visée.

note31.jpg Lu dans le cadre du read-a-thon

Repost 0
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 01:31

une chaîne de chrysanthèmeUNE CHAÎNE DE CHRYSANTHEMES de James MELVILLE
Ed 10/18
Pages : 284
Trad (anglais) : Gilles Berton
Format poche
Coll : Grands Détectives
Genre : policier

Murrow, professeur d'anglais vivant au japon a été retrouvé mort assassiné à son domicile. Une affaire criminelle qui pourrait avoir des répercussions désastreuses dans le milieu politique japonais, voilà qui ne va pas être simple à régler pour le commissaire Otani et son équipe surtout si l'un des membres de l'ambassade britannique se met à jouer les détectives amateurs pour découvrir la vérité...

J'aime bien cette série qui prend le temps de décrire le japon quotidien et un commissaire parfois déconcerté par la mentalité des non japonais qu'il croise. Mais il peut compter sur son collègue Kimura tellement heureux de jouer à l'occidental et assez dragueur et aussi sur « Ninja » un policier très spécial mais au combien précieux par sa connaissance des milieux criminels du pays et adepte du déguisement d'où le surnom d'ailleurs. L'affaire qui préoccupe cette fois-ci la fine équipe va se révéler très épineuses dans sa résolution. Une lecture des plus sympathiques pour passer un bon moment de détente.

Autres titres de la séries par

 

note31.jpg

 

 

 


Lu dans le cadre du read-a-thon

Repost 0
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 07:27

Les 9 prinecs d'ambreLES 9 PRINCES D'AMBRE de Roger ZELAZNY
Ed Denoël
Pages : 201
Trad (anglais, Etats Unis) :Roland Delouya
Format poche
Coll : Présence du Futur
Genre : fantasy

Challenge ABC 2009 : lettre Z


Un homme se réveille dans une chambre d'hopital, totalement amnésique. Très vite, il apparait qu'il s'appelle Corwin et qu'il fait partie d'une fratrie nombreuse en lutte pour le pouvoir dans le monde d'Ambre, seul monde réel et dont tous les univers qui existent n'en sont que le reflet plus ou moins déformé;

J'ai quand même eu du mal à m'attacher aux personnages de ce premier tome qui introduit une longue saga familiale où apparemment tous les coups sont permis et où l'on s'entretue très joyeusement entre frères et soeurs. Trop monolithiques dans l'ensemble, et un peu trop surpuissants pour qu'on y croit. Cela dit, la description des voyages entre les Ombres ses univers reflets d'Ambre dont notre monde fait partie est fascinante, la magie des Atouts et de la Marelle est plutôt bien rendue et il y a un vrai sens épique dans le récit qui n'évite pas certains clichés qui ont mal vieilli. Je ne pense pas continuer cette série sauf en empruntant en bibliothèqye de temps en temps, bien que les dernières lignes laissent présager une suite d'envergure. J'avoue n'avoir aucune sympathie particulière pour le personnage principal


 

note31.jpg



Lu dans le cadre du Read-a-thon

 

 

 


Repost 0
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 00:10

witch way to murderWITCH WAY TO MURDER de Shirley DAMSGAARD
Ed : Avon Mystery
Pages : 292
Version originale : anglais
Format poche
Genre : policier


Ophelia Jensen est bibliothécaire dans la petite ville de Summerset où elle a passé son enfance avec sa grand mère Abby. Elle a néanmoins un secret important. Dans sa famille, on se transmet le don de sorcellerie de mère en fille depuis des générations. Sa grand mère est une sorcière et elle-même est clairvoyante. Mais elle refuse son héritage suite à un traumatisme de son passé. L'arrivée d'un jeune homme beaucoup trop curieux dans la petite ville va tout changer à commencer par la découverte d'un homme mort assassiné dans un étang. Qui sait si son talent particulier ne l'aidera pas à découvrir l'assassin.

 

Qu'on ne s'y trompe pas, c'est vraiment une enquête criminelle qui est menée par une "détective amateur" dotée d'un talent psy particulier. On y trouve donc des suspects, des indices, de la recherche, sauf qu'une grande partie de l'enquête est menée par des rêves prémonitoires et des visions pas toujours très claires. Ophelia suite à un grave traumatisme refuse son don et la possibilité de suivre la tradition familiale que représente sa grand-mère. Plutôt solitaire, elle se lie d'amitié avec Darci sa collègue de travail, plus fine mouche qu'on ne le pense, celle-ci lui sera d'un grand secour pour fouiner un petit peu dans les affaires de ses voisins afin de découvrir la vérité. Il y a un côté petite ville tranquille où les crimes violents sont rarissimes et où tout le monde connait tout le monde ou du moins le croit-on dans le récit et du coup la découverte d'un meurtre surprend la communauté et encore plus Ophelia qui a quitté une grande cité et sa violence quotidienne pour une vie plus rurale et calme sans incident criminel. Un premier tome qui est plutôt bien ficelé niveau intrigue et qui donne envie de se plonger dans la suite des aventures d'Ophelia et Abby. 

note31.jpg

 

 

  Et de 6 (mini challenge fait, en route pour le big) pour le défi




LireEnVo.jpg

Repost 0
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 07:40

Les-ravisseurs-quantiques.jpgLES RAVISSSEURS QUANTIQUES de Roland C. WAGNER
Ed L'atalante
Pages : 198
Grand Format
Coll : la dentelle du cygne
Genre : science fiction

2063, Paris, Temple Sacré de l'Aube Radieuse, Tem pour les intimes, détective privé doté du talent de Transparence est engagé pour retrouver une jeune fille enrôlée dans la secte des « copistes ». Bien entendu, les choses ne sont pas si simples qu'elles le paraissent et heureusement que Gloria, l'aya anarchiste créatrice du collectif Louise Michel pour la libération des intelligences artificielles (ou aya) est là pour lui filer un coup de main...

Un gourou siphonneur de neurones et synapses, une uchronie où le régime communiste règne sur la planète, un chien jaune, la psychosphère, et d'autres choses, voilà une aventure bien déjantée. On commence par une infiltration banale dans le temple d'une secte et on se retrouve dans un délire complet. J'ai bien aimé également la toute petite histoire à la fin avec Gloria en narratrice. Les futurs mystères de Paris est une série vraiment agréable à lire avec des idées assez bien mises en place sur un monde où après une sorte d'expérience psychique traumatisante, l'humanité devient plus sage, la guerre est une relique du passé, la violence et le crime sont rarissimes au point que les services de police ne sont plus nécessaires, et parallèlement se développent des tribus et des communautés parfois complètement hallucinantes, les Acidulés, les Anonymes, les Lecteurs, les Ternaires, les Millénaristes (appelé la Troisième et la Quatrième tribu) et les pouvoirs psy de leur descendance dont le don de Transparence de Tem et autres...Ca pourrait virer au n'importe quoi mais finalement cela reste assez cohérent. Lecture agréable et divertissante.

 

note31.jpg

Repost 0
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 07:11
bad-faith.jpgBAD FAITH d'Aimée et David THURLO
Ed St Martin's
Pages : 296
Version originale : anglais
Format poche
Genre : polar

Autrefois elle était Mary Naughton journaliste d'investigation et professeur, aujourd'hui elle devenue religieuse dans un ordre cloitré, au Nouveau Mexique sous le nom de Soeur Agatha, où en tant qu'externe, elle fait le lien entre le couvent et le monde extérieur et où elle est également en charge des novices. Lors de la célébration d'une messe, le Père Anselm, le chapelain des religieuses meurt empoisonné. 

C'est avec plaisir que l'on suit cette enquête bien qu'elle soit un peu longue à se mettre en place. Cependant, le contexte, les personnages sont suffisamment intéressants pour que l'on fasse abstraction du manque d'originalité dans l'intrigue policière. Bien évidemment, on sait que la malheureuse novice que tout accuse n'est pas la coupable, et les soupçons se reportent assez vite sur la bonne personne. Mais, rien que pour voir circuler soeur Agatha sur une harley rouge vif avec side-car, ou assister au match religieuse-shériff (lequel shériff est un ex petit ami qui a très mal pris sa vocation spirituelle et est doté d'une épouse hyper jalouse) qui se joue régulièrement, ça vaut le coup de plonger dans ce premier tome de cette série. Les religieuses en plus des problèmes occasionnés par un meurtre sont confrontés à de vrais problèmes financiers et leur couvent pourrait bien fermer ses portes si on ne remet pas un peu d'ordre dans toute cette histoire, d'où l'enjeu supplémentaire pour retrouver le coupable.

L'un des auteurs a semble t-il une bonne connaissance du système des ordres cloîtrés et s'en est pas mal inspiré ce qui donne un aspect assez réaliste au contexte ce qui est appréciable. J'ai passé un très bon moment avec ce livre. Un bon petit polar sans prétention mais qui donne quand même envie pour les autres tomes, d'autant que dans le deuxième soeur Agatha va enquêter sur un vol commis dans un ancien monastère qui serait hanté, hum intriguant tout ça.



note351.jpg



Et ce titre entre dans le défi



LireEnVo.jpg
Repost 0
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 07:07

Voyage avec ma tanteVOYAGES AVEC MA TANTE de Graham GREENE
Ed 10/18
Pages :363
Trad (anglais) : George Belmont
Format poche
Coll : "Domaine Etranger"
Genre : littérature anglaise

Henri Pulling, banquier à la retraite mène une vie paisible entre ses livres et ses dahlias jusqu'à l'arrivée de son excentrique tante Augusta, la soeur de sa mère qui l'entraîne dans ses extravagantes virées à travers le monde...

J'aime les vieilles dames indignes, et avec Augusta, on touche presque au génie. Je dis presque parce que la lecture m'a un peu frustrée. Oui tante Augusta est capable des trucs les plus dingues (encore que les tours de passe-passe financier me sont un peu passés par dessus la tête, mais j'ai vaguement compris en gros), oui elle a une vie de folie, avec Monsieur Visconti le grand amour de sa vie, Dambreuse l'amant généreux, Curran et son église pour chiens, mais justement elle reste très discrète sur certains pans de sa jeunesse que j'aurai bien aimé en savoir plus. A côté, son terne neveux a de quoi se faire des cheveux blancs quand il découvre les combines de sa tatie, mais il semble très vite prendre goût au voyage et l'aventure. J'ai eu un soupçon au premier tiers du livre qui s'est vu confirmé à la fin mais ça ne m'a pas franchement gâché la lecture. Une lecture sympa et qui peut donner goût au voyage.  


note351.jpg

Repost 0